fbpx

Les micro-jupes signent leur grand retour mode : voici pourquoi

0 0
Read Time:2 Minute, 27 Second

De Mary Quant à l’emblématique mini-jupe Miu Miu, elle reste le symbole juvénile de la libération et de l’hédonisme des femmes.

Nous avons vu la montée des mini-jupes sur plusieurs présentations de défilés de Prada, Chanel, Miu Miu , Hermès et bien d’autres.

Le renouveau de la minijupe peut être attribué à la création des modèles de Mary Quant dans les années 1960, où elle détenait le pouvoir de transformer la façon dont les femmes s’habillent. Sa vision révolutionnaire et ingénieuse a alors fait tomber les nombreux murs des normes de beauté et des codes vestimentaires. Son héritage a réinitialisé le cadran sur les normes sociétales de la façon dont on devrait s’habiller. Pour Quant, les ourlets hauts représentaient « la vie et une formidable opportunité ». En fin de compte, c’était un symbole de renaissance et une subversion des rôles sociaux et de genre traditionnels.

L’un des plus grands visages de la tendance était alors le mannequin britannique Twiggy. Connue pour son style excentrique et son maquillage audacieux, son attitude intrépide a réinterprété l’esprit de l’époque et a donné une nouvelle tournure au style. Avec sa coupe courte pixie, elle incarne un look androgyne sexy, faisant d’elle une sensation mondiale.

L’autre héroïne méconnue était la chanteuse britannique et personnalité de la télévision Cilla Black. Elle possédait un naturel brut et avait toujours un sens aigu du design de mode. L’une des mini-robes les plus emblématiques qu’elle portait était sa mini-robe en velours rouge, conçue par John Bates pour son mariage. Ces deux icônes ont renforcé la tendance à sa renommée. Les femmes de cette époque ont commencé à adopter le look de Twiggy de la tête aux pieds, se rebellant contre leurs parents.
Cilla Black et Bobby Willis, 1969

Avance rapide vers le 21e siècle, avec une version réinventée de la mini-jupe qui a refait surface au début des années 2000. Des idoles de la pop et des célébrités comme Devon AokiParis Hilton et Kelly Rowland ont été aperçues portant des micro-jupes taille basse.

Devon Aoki, 2000
Kelly Rowland, 2003
Paris Hilton, années 2000

Après le retour des styles Y2K, les micro-jupes sont à nouveau à la mode ds podiums, affichant des looks osés mais chics. Les designers ont réinterprété le design en y ajoutant une touche de l’esthétique signature de leur Maison. Cette tendance a été largement répandue dans le monde, et nous voyons maintenant des personnes de tous sexes et de tous âges en look micro mini. L’esprit déviant de déclassification de la masculinité et de la féminité est toujours ancré dans la société d’aujourd’hui, repoussant encore plus les limites du non-binarisme.

 

This article is originally published by lofficiel.com

Inscription à Glamour Insights Newsletter! 

Cliquez ici pour prendre connaissance de notre politique de confidentialité

Cliquer ici pour voir la liste de nos partenaires.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Dua Lipa vit un triangle amoureux et surprend ses fans
Next post Le style d’Anne Hathaway est très “Diable s’habille en Prada”, et on adore