fbpx

REPORTAGE – Johnny Depp à l’Olympia : un retour en grâce après son procès ?

0 0
Read Time:3 Minute, 0 Second

En tournée en France avec le guitariste Jeff Beck, Johnny Depp s’est produit à l’Olympia ce lundi 25 juillet. Un concert sous haute sécurité quelques semaines après le procès ultra-médiatisé de l’acteur contre son ex-femme Amber Heard, mais aussi une rare occasion pour ses fans de le voir en chair et en os. Nous y étions.

À l’entrée de l’Olympia, un panneau donne le la. « Le spectacle auquel vous allez participer est filmé et pourra être diffusé ». Ce lundi 25 juillet, Jeff Beck joue à l’Olympia avec un invité. Son nom n’est pas inscrit sur l’affiche lumineuse. Mais, il est sur toutes les lèvres. « Johnny Depp n’est pas écrit sur mon billet. Il sera bien là ? », s’inquiète un spectateur dans la fille d’attente. À quelques mètres, une trentaine de personnes attendent calmement devant l’entrée des artistes. La foule s’est dispersée à l’approche du concert. Bertrand patiente depuis 9 h 30. Il espère encore apercevoir l’acteur. À une demi-heure de la première partie, ses chances s’amincissent. La sécurité de la salle est d’ailleurs formelle : les guitaristes ne sortiront pas.

« Ils sont entrés dans l’après-midi pour les balances. Ils ont tous ce qu’il leur faut à l’intérieur, même un espace fumeurs », explique un vigile. Un membre de l’organisation le confirme. Jeff Beck et son ami sont arrivés par le garage. Gérard Drouot production, qui organise le concert, a décliné toutes les interviews. Aucun journaliste n’est accrédité. France 5 et BFMTV tournent dehors. Célébrité internationale, scruté de toutes parts depuis le procès en diffamation contre Amber Heard à Fairfax (États-Unis), Johnny Depp se fait discret. Dans la salle, la présence de ses admirateurs est palpable.

Devant nous, deux jeunes femmes débattent des dernières informations à son sujet. « Disney, c’est une famille. D’où ils ont lâché Johnny dès que le premier article l’accusant est sorti ? », s’anime la première. « Ils vont le regretter… Imagine, une suite de Pirates des Caraïbes sans lui », s’enflamme la seconde. Avant de soupirer : « Dire qu’il l’a épousée (Amber Heard, N.D.L.R.)… » Vingt minutes avant la fin du concertleur idole débarque sur scène au cœur d’un solo de Jeff Beck. Les deux amis entonnent un air de leur album 18 dans les bacs depuis dix jours.

Exit l’homme abattu à l’honneur sali

La pièce, déjà électrisée par le guitariste, crie le nom du nouveau venu. Accolades viriles. Il salue la foule sans lui adresser un mot, sourit au son des clameurs, empoigne son micro et enflamme la scène de sa voix rauque. Méconnaissable sous le feu des projecteurs. Exit l’homme abattu à l’honneur sali, qui se défendait face à son ex-épouse. Johnny Depp n’a rien perdu sa superbe. La rage, la souffrance, la peine de ses longues séances face au tribunal s’envolent avec les notes de sa guitare. « Je pense que tu en as assez dit pour cette putain de nuit », entonne le chanteur. Les spectateurs entendent la référence. Il n’ajoute rien à sa prose, se tient en retrait près des musiciens dès qu’il a fini un couplet et tend la main vers Jeff Beck quand les applaudissements retentissent. Humble. Libéré. Heureux ? Ses fans l’espèrent. « Ça doit lui permettre d’évacuer ce qu’il a vécu de pas cool pendant le procès et de revivre un peu », décrypte un amoureux de la première heure.

 

This article is originally published by gala.fr

Inscription à Glamour Insights Newsletter! 

Cliquez ici pour prendre connaissance de notre politique de confidentialité

Cliquer ici pour voir la liste de nos partenaires.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Meghan Markle encore dézinguée : “Son arrogance et son orgueil sont stupéfiants“
Next post PHOTOS – Eva Longoria solaire à 47 ans : bouche rouge estivale et une queue-de-cheval tendance !